3.3 C
Paris
samedi, décembre 3, 2022

Téléphone au volant : que risque-t-on ?

Les smartphones ont transformé les habitudes de vie de leurs utilisateurs qui s'en servent désormais pour naviguer, envoyer des SMS, lire des e-mails. Lorsque ces derniers se livrent à ce type d'activités pendant qu'ils conduisent, ils se mettent en danger ainsi que les autres. Le code routier interdit donc l'usage du téléphone lorsqu'on est au volant et les risques liés à la transgression de cette loi sont nombreux.

Les risques de l'utilisation du téléphone portable au volant

Utiliser n'importe quel téléphone en conduisant est dangereux, car la conduite est une tâche qui nécessite toute l'attention d'une personne. Un seul moment d'inattention peut alors virer à la catastrophe. Les conducteurs qui parlent au téléphone, en mains libres sont quatre fois plus susceptibles d'être impliqués dans un accident. Des chercheurs ont trouvé une corrélation entre l'utilisation du téléphone et la responsabilité dans les cas d'accidents. Le CDC rapporte qu'il existe trois types de distraction qui peuvent augmenter le risque d'accidents.

Distractions manuelles

Une activité est manuellement distrayante si elle vous oblige à retirer vos mains du volant pour l'exécuter. Par exemple, fumer, manipuler un téléphone ou tendre la main pour régler votre chaîne stéréo sont des activités manuelles de distraction.

Distractions visuelles

Une activité est visuellement distrayante si elle vous oblige à quitter la route des yeux. Cela peut inclure de regarder un passager pendant que vous lui parlez ou d'être distrait par des panneaux d'affichage.

Distractions cognitives

Enfin, une activité est cognitivement distrayante si elle détourne votre attention de la route. Toutes les activités gênantes font qu'il est difficile pour un conducteur de réagir rapidement en cas d'urgence, comme une circulation ralentie.

Tous ces cas de distraction sont présents lorsque vous utilisez un téléphone au volant. Les risques d'accidents sont alors beaucoup plus élevés.

Conséquences physiques de l'utilisation d'un téléphone au volant

Lorsque vous utilisez un mobile en conduisant, les tâches mentales, perceptives et physiques deviennent nettement plus difficiles. Les blessures et tous les dommages physiques reçus lors d’un impact peuvent entraîner des années de sensibilité et de thérapie physique. De nombreuses victimes d'accidents de voiture subissent également des coupures, des éraflures, des blessures à la tête, à la poitrine et au dos.

En effet, que ce soit dans la voiture ou non, l'utilisation d'un mobile requiert vos yeux, votre cerveau. Certains des principaux dangers liés à l'utilisation de téléphones portables au volant comprennent :

  • une conscience réduite de l'environnement ;
  • un jugement compromis des distances et des conditions routières ;
  • un temps de réaction réduit.

Des études démontrent également qu'une personne utilisant son téléphone en conduisant multiplie sa probabilité de collision. C'est non seulement une statistique effrayante pour le conducteur, mais aussi pour les piétons et les autres conducteurs, même si ces derniers se conforment activement au code de la route.

Les risques de poursuites judiciaires

En utilisant un téléphone au volant de votre véhicule, vous mettez en danger votre vie et celles d'innocents en circulation. Lorsque cet irrespect du code de la route vous rend responsable d'un accident, tous les dommages causés aux tiers seront à votre charge. De plus, vous risquez une peine d'emprisonnement si votre victime perd la vie suite à l'accident.

Par ailleurs, lorsque vous vous faites prendre en utilisant votre téléphone au volant, vous risquez des sanctions qui peuvent aller d'une simple amende de 135 € à un retrait de votre permis de conduire.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

C'est tout frais