1 C
Paris
mercredi, janvier 26, 2022

Que risque-t-on en cas de dépassement d’une vitesse limitée à 30km/h ?

Les excès de vitesse sont l’une des causes majeures de nombreux accidents mortels. Selon les statistiques, 1 conducteur sur 2 roule régulièrement au-delà de la vitesse autorisée. Ainsi, afin de protéger les automobilistes et autres usagers de la route, une limitation de vitesse à 30 km/h s’impose aux conducteurs. Alors, que risquent les contrevenants ?

Quelles sont les sanctions pour un dépassement d’une vitesse limitée à 30 km/h ?

Selon le Code de la route, l’excès de vitesse est le dépassement d’une vitesse maximale autorisée. Cette vitesse est désormais fixée à 30 km/h. Certaines législations françaises autorisent une vitesse comprise entre 30 et 39 km/h. Ainsi, le dépassement d’une vitesse maximale est considéré comme une infraction.

Tout contrevenant s’expose à une contravention de 4e catégorie. Voici ci-dessous, les principales sanctions auxquelles ce dernier sera confronté en cas de non-respect de la limitation de vitesse à 30 km/h :

  • le paiement d’une amende forfaitaire de 135 euros ;
  • le retrait de 2 à 3 points de son permis de conduire ;
  • l’interdiction de conduire certains véhicules à moteur pendant 3 ans ;
  • l’imposition d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière pour excès de vitesse entre 30 et 39 km/h ;
  • la suspension de 3 ans de votre permis de conduire.

Lorsqu’il s’agit d’un règlement sous quinzaine, l’amende forfaitaire peut être minorée à 90 euros, mais majorée à 375 euros au cas où le paiement interviendrait après 45 jours.

Les autres risques de dépassement d’une vitesse limitée à 30 km/h

En plus des amendes et du retrait de point sur le permis de conduire, les contrevenants d’excès de vitesse s’exposent également à d’autres risques majeurs.

Visibilité réduite

Lorsque vous roulez vite ou plus vite, votre véhicule devient plus léger et votre champ visuel est réduit. De ce fait, vous aurez du mal à vous fixer sur le centre de la route. Cela étant, vous ne serez plus en mesure d’anticiper et de contrôler les dangers. Cette visibilité réduite est la base de plusieurs accidents en France.

Fatigue intense et chocs violents

Outre la visibilité réduite du conducteur, conduire vite entraîne plus de fatigue. En réalité, lorsque votre vitesse est trop élevée, vous êtes obligé de traiter assez d’informations en un temps record. Cela provoque la perte de vigilance au volant et peut également entraîner un accident. En ce qui concerne les chocs, il faut dire que plus la vitesse est élevée, plus les dégâts de l’accident sont plus graves.

Comment contester l’excès de vitesse ?

Lorsque vous êtes pris en flagrant délit d’un excès de vitesse par un radar automatique ou par la gendarmerie, vous recevez normalement le procès-verbal de contravention. Il vous est envoyé par courrier postal. Notez que le règlement de l’amende forfaitaire est considéré comme une acceptation de la contravention. Toutefois, le propriétaire du véhicule peut contester l’excès de vitesse. Il peut soit le faire en ligne, ou en renvoyant le formulaire annexé au procès-verbal.

Pendant votre jugement, vous pouvez avancer plusieurs motifs pour justifier l’excès de vitesse. Par exemple, vous pouvez prouver preuve à l’appui que vous n’étiez pas sur le lieu de l’infraction ou que vous n’étiez pas le conducteur du véhicule concerné par l’excès de vitesse.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

C'est tout frais