Concessionnaire ? Rejoignez notre réseau !

Prime à la casse : le point sur ce qui nous attend

La prime à la casse serait-elle LA solution à tous les problèmes des constructeurs automobiles ? Des rumeurs liées au futur projet de loi de Finances pour 2014, et relayées par la radio France Inter évoquent un possible retour de la mesure qui s’appliquerait, grande nouveauté, également aux véhicules d’occasions.

C’est un véritable serpent de mer. Dès que des difficultés pointent le bout de leur nez dans le secteur automobile, la très populaire « aide à l’acquisition des véhicules propres » refait surface. Instaurée par Nicolas Sarkozy de décembre 2008 à décembre 2010. A son lancement, le dispositif offrait une généreuse prime de 1.000 euros pour les véhicules de plus de 10 ans mis à la casse sous condition du rachat d’un véhicule neuf dont les émissions de CO2 étaient inférieures à 160 grammes de Co2/km.

Une ancienne prime à la casse au bilan mitigé

En 2010, afin de réduire le coût du dispositif pour l’Etat, la prime est réduite à 700 euros au premier semestre, puis à 500 euros au second semestre. Elle sera finalement supprimée, victime de son succès. Elle a en effet coûté 1.02 milliards d’euros aux contribuables pour les seules deux années de son application ; elle bénéficiait indifféremment à tous les constructeurs.

La prime à la casse fut « vendue » au public comme un moyen de redresser les ventes des constructeurs suite à la crise mondiale de 2008. Elle ne fît pourtant pas que des heureux. Pendant le durée de son application, les concessionnaires n’ont pas pu écouler leur stock de véhicules d’occasion, lequel, se dépréciait. Les spécialistes du « V.O », encore plus concerné,s ont vécu l’application de la mesure avec beaucoup d’hostilité.

La future prime à la casse concernerait aussi les véhicules d’occasion

Afin d’éviter ce « trou d’air » préjudiciable aux professionnels de l’occasion, la future prime à la casse devrait également s’appliquer aux voitures d’occasion de moins de quatre ans et répondant à l’actuelle norme Euro 5. Cette dernière plus drastique impose par exemple aux Diesels de disposer de filtres à particules (FAP). Rappelons que la prochaine, Euro 6, entrera en vigueur en septembre 2014 et sera très restrictive pour les émissions de particules fines des Diesels.

On ne connaît pas encore le montant de cette future prime à la casse, que ce soit pour des véhicules neufs ou d’occasions ; mais trop basse, l’aide perdrait de son intérêt, et trop élevée, elle alourdirait le budget de l’Etat. Certains spécialistes parient sur une prime aux alentours de 1.000 euros pour un véhicule neuf et de 500 euros pour une occasion.

Le volet transport du nouveau projet de loi de finance pour 2014, dont la prime à la casse ferait partie, prévoirait aussi un durcissement des seuils des bonus/malus écologiques concernant l’achat de voiture neuve. Ainsi, le malus maximum passerait de 6.000 à 8.000 euros pour les véhicules rejetant plus de 200 g de CO2/km. Au contraire, il n’y aurait pas de bonus pour les véhicules rejetant plus de 90 g/km contre 106 g/km actuellement.

Quelle voiture choisir ?

Vos commentaires

Budget auto
Quelle est la voiture la plus économique pour vous ?

Comment trouver la voiture qui vous coûtera le moins cher en fonction de votre usage...

Fermer